Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2008

J’en ai parlé à propos de Buika, Estrella Morente représente le chant flamenco actuel. Sa reprise du succès intemporel de Carlos Gardel ( le plus célèbre chanteur de toute l’histoire du  tango ), le titre « Volver » a magnifié  le magnifique film éponyme de Almodovar (sans nul doute son meilleur film), lors d’une scène d’anthologie Penelope Cruz reprend (en play back) ce chant du retour impossible qu’est « Volver ». Dans le film, c’est la belle Estrella qui chante  et en voici une version live qui déchire, plus parlante que mes pauvres mots !! Enjoy !

une version moins longue à charger :

Publicités

Read Full Post »

ouvelle voix du flamenco nuevo, Buika fait sensation, dans le milieu des amateurs de musiques latine, avec sa voix éraillée, habitée du « duende » cher au grand poête Federico Garcia Lorca, cette étincelle indéfinissable qui nait dans les profondeurs du chant ou de la danse flamenco, ce démon artistique qui hante les gestes des grands artistes hispaniques.

Chanteuse d’origine Guinéenne, Concha Buika a grandi dans une communauté gitane de Majorque. Elle a ainsi mêlé au sein de ses racines musicales, les rythmes africains, les chants gitans et le flamenco hispanique. De ces métissages, Buika fait merveille en chantant un flamenco flamboyant épicé de rythmes afro-cubains et adouci à la soul américaine. On peut entendre dans sa musique, la « saudade » de Cesaria Evora, la gravité de Carmen Linares et la sensualité de Estrella Morentes. Mais il y a aussi beaucoup de la fêlure du blues, la flamme de Billie Holiday brillant dans le chant d’africaine exilée de Buika.

Tout cela fait qu’en deux albums « Mi nina Lola » et « Nina de fuego », Concha Buika est rentrée pour moi dans le panthéon des grandes chanteuses de Latin jazz et a surtout fait entrer le flamenco dans le 21e siècle.

Vous pourrez l’écouter ici : http://www.myspace.com/conchabuika

Read Full Post »

Ils cartonnent en Angleterre avec leur album « We started nothing » , n°1 des charts au début de l’été. Le duo mixte The Ting Tings met le feu aux dancefloors partout en Europe avec notamment That’s not my name.

Mélange savant d ‘indie pop 90’s, de post punk 80’s et d’électro clash, leur musique est diablement efficace. Les chanceux pourront aller danser là dessus à la Route du Rock, à St Malo.

Read Full Post »

Peu de groupes impriment autant les esprits que les VRP, je dois connaitre par coeur encore la moitié de leurs textes géniaux, il suffit de gratter trois accords et ça coule tout seul ! La preuve qu’ils méritent leur statut d’icônes indés, tous les ans, le 12 octobre, on est vachement nombreux à penser à not’mémère…

 

Pour info, Néry, le contrebassiniste, fait une belle carrière solo  et Fabrice, le guitariste, est devenu bassiste des Suprêmes Dindes.

Read Full Post »

Chers amis du death mélodieux, mélomanes avertis du métalcore groovy, afin de saluer les toujours sympathiques Lamb of God et également histoire de se poiler un brin, je vous invite à visionner ce charmant vidéo clip qui vous expliquera comment bien réussir l’anniversaire de la gosse …

 

PS : Ce blog entre en mode coolitude estivale, chemise ouverte et Converse sur le bureau, attention ça va blaster sévère au camping…

Read Full Post »

« 13 Aurores » de Jean Fauque est un pur moment de grâce, de la poésie accouchée du plastique, comme une rose sortie des enceintes. Peu connu sauf par les amateurs des livrets du Bashung, Jean Fauque peut être présenté comme le parolier de la plus belle chanson d’Alain Bashung : « La Nuit je mens ». Succédant à l’excellent Boris Bergman, Fauque a grandement collaboré aux meilleurs albums du rocker alsacien. Si je place en effet « Play Blessures » en tête dans le panthéon bashungien (l’album de la collaboration avec Gainsbourg, celui avec « Lavabo », « Martine boude », « Volontaire »…etc) Fauque est tout de même l’orfèvre qui a écrit le magnifique « Fantaisie militaire ».

Et voila qu’après des années dans l’obscurité, Jean Fauque sort son album solo, 13 perles en duo piano-voix, composées et jouées par Christian Gaubert, Baptiste Trotignon, Jean-Pierre Mas, Jo Kaiat, Alain Lanty et Michel Ghetti. En resort un album de chansons en clair obscur, Fauque chante presque en retrait de ses pianistes, il semble hésiter à se montrer, pudique, humilité qui tranche avec le cirque des égos de la chanson française. Cette retenue retient notre attention, on glisse sur les plages pianistiques et on se rattrape à la voix chaude et sereine du crooner de l’ombre.

Sur cet album, il y a des moments magiques ! A chaque fois que le grand pianiste Baptiste Trotignon s’assoit derrière le clavier, ce jeune et grand talent jazz français métamorphose les textes de Fauque et sort la rampe de lancement vers les nuées. Faites l’expérience, sans regarder le livret, écoutez les chansons et devinez celles qui sont jouées par Trotignon, c’est énorme comme il m’a envoyé loin…tellement loin que je suis sorti du travail 2 heures plus tôt, plus envie de bosser après avoir tant rêvé !!!! Franchement des albums de chanson française de cette qualité, cette année, il n’y en a pas eu des masses, si vous n’en écoutez que très peu comme moi, allez- y foncez !

Le Myspace de Fauque : http://www.myspace.com/jeanfauque

Myspace de Baptiste Trotignon, ça vaut le détour ! : http://www.myspace.com/baptistetrotignon

Je vous met la vidéo du titre tiré du répertoire de Marc Lavoine, « Ma Jonque jaune », ça vous donnera une belle idée de la couleur de l’album.

Read Full Post »

Le Festival des Eurockéennes est situé au coeur d’une réserve naturelle, la presqu’ile du Malsaucy. Etant entouré d’eau, le site n’est pas d’un accès très facile notamment pour les pros, artistes et autres journalistes. Pour faciliter l’accès à la partie pro du festival, les organisateurs des Eurocks avaient embauché des potes à moi, les bateliers de Gérardmer (Perle des Vosges…) pour faire les taxi-boats d’un coté à l’autre de l’étang. Ainsi messire Skiron et El senor Bruno Pédalo firent le bonheur des artistes en les baladant à bord de leurs magnifiques canots électriques, canots silencieux et rapides comme le vent que vous pouvez retrouver sur le lac de Gérardmer sur le ponton de La Chaloupe réductions si vous venez de la part de Toftaky comment ça je fais de la pub…

L’excellent site de la Blogothèque a immortalisé ces moments en filmant, comme à son habitude, d’excellents mini concerts bucoliques, les Sail-Away Shows.

La prestation des Wombats :

Pour l’anecdote, le chanteur a été ravi quand Mister Skiron ( le monsieur que l’on voit sur la vidéo) lui a laissé le volant, il a kiffé grave et ça se voit !!! Quant à leurs impressions sur les artistes, nos chers bateliers ont été charmés par An Pierlé et ont trouvé les Wombats super enthousiastes et cool.

On retrouvera aussi des concerts de : Sebastien Tellier, French Cowboy, An Pierlé, The Mondrians, The Blakes, dEUS et Camille & Nosfell.

J’en profite pour vraiment féliciter les gens qui gèrent le site de la Blogothèque pour leurs concerts à emporter, franchement si vous n’y êtes jamais allé, faites un tour pour visionner ne serait ce que le live d’Arcade Fire dans un ascenseur par exemple :

http://concertaemporter.com/Arcade-Fire,2867

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :