Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2008

Hola l’ami, n’entends tu pas comme une horde de guerriers déferler dans notre salon…non messire plutôt que le retour du grand conquérant, c’est celui d’un métal innovant et jouissif que nous pouvons célèbrer ici avec ce post sur Genghis Tron.

Genghis Tron c’est un trio de métaleux new yorkais tendance « grindcore qui fait bobo », rien d’original en soi sauf qu’ils ne sont que trois avec une boite à rythme, des synthés et des guitares. Cela limite la puissance de frappe niveau lourdeur mais leur permet d’incorporer à leurs compos des plages électroniques bien sympa. Cela donne un mélange d’ambient et de grindcore, du métal électro comme si Dillinger Escape Plan et Tiamat se fondaient dans Autechre. C’est frais, ça déboite, c’est carré dans les moments bruitistes et bien sombre limite goth dans les passages électros. Inutile de préciser qu’ils sont signés chez Relapse, ça va de soi !!

Voila, la musique de Genghis Tron c’est comme une horde de cavaliers Mongols chevauchant dans la steppe avec le vent dans le dos, ça fait plaisir quoi…

En allant sur Pitchfork TV vous pourrez voir une autre magnifique vidéo du groupe et si vous ne connaissez pas cet excellent site musical, allez fouinez un peu, il n’y a que du bon !

http://pitchfork.tv/videos/genghis-tron-things-dont-look-good

Publicités

Read Full Post »

«La famille de Richard Wright, membre fondateur de Pink Floyd, annonce avec une grande tristesse, que Richard est décédé aujourd’hui après un court combat contre le cancer»

Grande tristesse aujourd’hui, un élément majeur de mon panthéon musical vient de disparaitre.  Je ne m’étendrai pas sur l’apport énorme de ce célébre autodidacte sur la musique du Floyd, tant l’importance du travail sur le son dont il fut l’artisan avec Waters et Gilmour fut déterminant dans l’oeuvre floydienne.

Voila, on ne reverra plus les Pink Floyd ensemble sur scène. Pour moi, Pink Floyd, c’était mon enfance, des siestes au son d’Umagumma et de Wish you were here, les rêveries sous Astronomy Domine, le faux live d’anthologie à Pompéi, les heures à disséquer chaque album sur un lit de Cité U avec mon pote Fredo…ad libitum

Je crois qu’on ne peut plus faire qu’un truc justement, écouter Gilmour chanter « Wish you were here », il la chantait pour Syd mais gageons qu’il pensera maintenant aussi à son pote Rick. Repose en paix Richard Wright, on ne t’oubliera pas.

Read Full Post »

J’ai découvert Medhi Haddab et Ekova en première partie de The Cure à Strasbourg en 99. Ce groupe électro world qui mélangeait new wave, électro et musiques orientales m’avait tapé dans l’oreille jusqu’à amener le rocker que j’étais vers des horizons bien plus métissés. Sans nouvelles d’Ekova depuis des années, je ne savais pas que le oud magique de Mehdi tournait au sein d’un nouveau trio : « Speed Caravan« , composé d’un pur bassiste, d’une dj qui mixe des percus et le oud électrifié du Hendrix algérien !

Alors si vous aimez la musique arabo-andalouse du moyen-age, si vous aimez les Cure, si vous aimez le thé à la menthe, si vous aimez les courses de chameaux… allez écouter « Kalashnik Love » de « Speed Caravan » et prenez la place dans la caravane la plus punk du Sahara et surtout la plus rapide, plus rapide que tous les  Peterhansel du Paris-Dakar !!

Speed Caravan, ce sont des guitares à la Bérurier Noir, une syncope très pungle façon La Phaze, un phrasé entre hip hop et Chaâbi algérien et des déboulades de oud qui arrachent ! En fan de Cure, j’adore la reprise de l’ultime « Killing an arab » avec les solos de guitare remplacés par du oud, le Big Bob n’en croirait pas ses oreilles tellement Mehdi les déchirent mieux que lui !! Toujours dans les bons plans, on retrouve Rachid Taha sur l’album.

Read Full Post »

Je poste en vitesse car le temps vous est compté pour aller sur le site de « C’est Lenoir » ! Pourquoi ? Parce que St Lenoir laisse en écoute ses 4 dernières émissions radiophoniques dont celle de Mardi 02 Septembre où il diffusait le live des Breeders à la Route du Rock (cliquez ici vite, il vous reste 2 jours avant que l’émission soit remplacée par la suivante )

Read Full Post »

Pour lutter contre la morosité de la rentrée, mettons dans la platine le bel album de Tahiti Boy and the Palmtree Family et observons ce qui se passe.

Dès les premières notes, le spectre du chomage s’estompe, l’image anxiogène de Vladimir et Dmitri se brouille et disparait, Rachida fait des bébés et ne met plus les jeunes gauchistes en prison…puis le quotidien s’efface et vous êtes dans une prairie verdoyante et fleurie, vous courez nu, extatique…au loin, les Teletubbies jouent à saute mouton avec les Bisounours et au moment ou vous enlacez tendrement Scarlett Johansson…paf c’est la fin de l’album de Tahiti Boy and the Palmtree Family, « Good children go to heaven », 54 mn de bonheur paisible et apaisant.

Sur cet album et dans la bande de Tahiti Boy, on retrouve des membres de Syd Matters, Tanger, Poney Poney, donc la crême indie française et même le chanteur de TV On The Radio. On a donc affaire à une dream team indie pop qui épaule ce fils spirituel de Brian Wilson qu’est Tahiti Boy.

Allez planer ici : http://www.myspace.com/tahitiboyfamily

Le site de La Blogothèque a mis en ligne un de ses concerts à emporter dont elle a le secret et vous m’en direz des nouvelles si si :

http://www.blogotheque.net/article.php3?id_article=2704

 

Sinon voici une ptite vidéo bien cool des frenchies accompagnés de Tunde Adedimpe (TV on the Radio) :

Read Full Post »

Ah la la, Robert n’est pas sage, il a pas fait ses devoirs alors du coup le 13ème album de The Cure, « Dream 13 », qui devait sortir le 13 septembre, a encore été repoussé d’un mois !

Bon on lui pardonne car pour nous faire patienter, il nous a proposé un single par mois depuis le mois de mai :

« The Only one » est sorti le 13 mai, j’en parlais ici . Puis vinrent « Freakshow’ en juin, « Sleep when I’m dead » en juillet et « Perfect Boy » en août.

Sur ces trois singles, on peut constater que Robert continue son retour vers les rives pop alambiquées des années « Wish » ou « Kiss me kiss me kiss me ». Le retour du guitar hero de l’ombre obscure, le Porl des cavernes, n’y est pas pour rien, on recommence à tricoter sévère la six cordes chez la Cure Family ! Néanmoins par rapport à « The Only One », les trois singles suivants font preuve d’un peu plus de recherche. « Freakshow » est un bel essai de pop noisy bourré de  breaks bien fichus avec une atmosphère torturée limite goth. « Sleep when I’m dead » est lui plus directement gothique, on revient à des mélodies impressionistes, des lignes de basse qui grondent comme à la grande époque. « Perfect Boy » vient quant à lui dans la continuité du dernier album, peut être une chute retravaillée…qui aurait peut être dû le rester…

Pour moi, cela fait deux bons singles sur quatre et une nouvelle raison de se réjouir puisque  pour pallier le nouveau retard, Robert va nous offrir un nouvel EP de remixes pour le 13 septembre : « Hypnagogic States ». Cet EP sera composé des quatre singles remixés par des gars de « My Chemical Romance », « Fall Out Boy » ou encore « AFIsleep ».

Dernière news curesque, Robert travaillerait sur le dvd live de la tournée 2008, un dvd d’anthologie va donc probablement nous arriver dans les chaussettes à la Noël…

 

En vidéo, « Freakshow » et « Sleep when I’m dead » :

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :