Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2009

Sungha Jung a 10 ans et dans son petit coin de Chine, il fait rocker sa folk comme personne ! Goûtez cette reprise fort bien arrangée de « More than words » avec deux lignes jouées en même temps,  il fait le Nuno et le Gary en même temps, chapeau  bonhomme…

Respect !

Pour le plaisir :

Read Full Post »

Après tous ces billets d’adieu et autres hommages, je ne savais vraiment pas comment rebondir ni de quoi parler. Bref j’étais un peu largué… Et puis j’ai reçu dans ma boiboite, une vidéo postée par l’ami Joseph, un collègue            -thécaire de Belfort (je balance!). Cette vidéo m’est allée droit au coeur et m’a remis d’aplomb, merci Joseph.

Il s’agit d’une vidéo du mouvement Playing for Change. Ce mouvement multimédia est un projet collaboratif mondial qui veut apporter la paix dans le monde par la musique. Considérant que la musique est un facteur de lien entre les peuples, ils ont créé une communauté d’artistes tout autour du monde. Leur action a déja permis de créer des écoles de musique, des centres artistiques en Afrique, en Inde et au Népal par exemple. On trouve différentes vidéos sur le net faisant la promotion de documentaires réalisés par les artistes de l’assoc et ce sont des petites perles. Comme cette vidéo que j’ai reçue, la chanson « Stand by me » (standard soul popularisé par Sam Cooke) jouée façon « We are the world » par des musiciens de rue et qui est un chef d’oeuvre de mix vidéographique et musical. Je vous laisse admirer le travail !

Pour en savoir plus allez faire un tour sur leur site : Playing for Change

Read Full Post »

Alain BashungJunge Manner, tu étais mon fuhrer de vivre. Je t’avais connu à l’age ou on dégomme les abribus pour se prouver qu’on est des hommes, je bombais le torse bombais, j’étais novice. Toi le pyromane, tu construisais des climax. Toujours sur la ligne blanche, tu étais cet étranger au regard sombre, un rebelle dans nos villes de contrastes. Tu frôlais des pylônes, des canyons, frôlais l’éphémère sans demander c’est comment qu’on freine. Indécent,tu brûlais d’élégance, nous respirions tes mélodies sous-cutanées, comme l’anaconda aime se griser au temple d’Ankor. Tu as fait monter l’arsenic et monter mon mercure. Ta tournée des grands espaces fut mon voyage astral, là ou j’ai découvert l’essence même du rock ‘n’ roll baudelairien que ton Elsass blues avait infusé, instillé au cœur même de notre épistémé hexagonale. Mais à l’heure ou tu t’éloignes à l’arrière d’une berline, on devine… qu’ en pleurs, Joséphine, Martine boude, Samuel Hall, Elvire comment lui en vouloir, Ramona, Yasmina et Gaby dans les bras de la rouquine carmélite et le choeur des Européennes reprennent en choeur Malédiction…

Il faudra apprendre à faire sans toi, dandy de l’ombre et supporter les viles récupérations, les hommages pathétiques , les livres stupides, les grandes messes cathodiques. Je me concentrerai sur tes œuvres majeures, « Play Blessures » l’album surréaliste avec Serge aux manettes, » Novice » à la noire poésie, au romantisme exacerbé, le clair obscur « Fantaisie Militaire » et surtout l’indépassable  » L’Imprudence », acmé de ta carrière et plus grand album de chanson française, ex aequo avec le Melody Nelson du fumeur de gitanes, définitivement. Alors adieu, Alain Baschung, petit gars de Wingersheim, adieu toi qui a jonché d’or et de jade ma routine…

Tout est si calme ce soir. Puis-je hurler ?

Toute ressemblance avec des chansons de Alain Bashung serait totalement Volontaire…

Read Full Post »

Vu sur le super blog de Desperate Lipstick Librarian, une vidéo d’Archimède, sympathique groupe mayennais de Laval. Ils ne réinventent pas la poudre mais leur folk pop gouailleux se laisse écouter, on apprend même des nouveaux mots ! Les deux frangins Boisnard ont de bonnes têtes, on espère que leur signature chez Sony-BMG ne va pas leur faire enfler…

En vidéo, un bel exercice de Sleeveface : en bref, on prend des pochettes de 33t représentant des visages et on les place devant soi pour donner un effet photoshop du pauvre assez marrant (voir lien).

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :