Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

Bob Dylan, 68 ans, se produisait hier soir, 21 Avril, au Zénith de Strasbourg. J’y étais, n’en croyant ni mes yeux ni mes oreilles ! J’ai eu du mal à réaliser que cette légende se trouvait devant nous ce soir là à interpréter 50 ans de l’histoire des États-unis. 50 années de chansons américaines dans toute leur puissance d’évocation et de poésie dont est capable le Rimbaud de Duluth !

J’avoue que j’ai longtemps hésité à assister à un concert de Dylan, trop peur de fusiller mon rêve, l’icône rock ultime effritée par un concert de trop, tant on sait le troubadour parfois grincheux !! J’ai pris le risque parce que rien n’est éternel, tenez, son pote Cash, il  est parti sans que j’ai pu l’applaudir non plus comme beaucoup d’autres…

Alors hier soir, c’était géant ! Bob était accompagné de 2 guitaristes, 1 bassiste, 1 lap steel, 1 batterie. Il se tenait sur le coté gauche de la scène, face à ses musiciens tel un chef d’orchestre, debout devant un orgue électrique électrisant. Il y passa les 3/4 du concert, sortant de temps en temps pour empoigner une guitare ou un harmonica. Le programme tournait autour d’extraits du prochain album et aussi du dernier Bootleg Series vol.8 « Tell Tale signs », donc autour des albums  « Time out of mind », « Love and theft », « Modern Times » et « Oh Mercy ». Parmi les pépites extraites de ces albums, quelques morceaux d’anthologie bien sur :  « Masters of war », « Like a roling stone », « Just like a woman »…etc

Ce qui est fabuleux avec Dylan, c’est qu’il ne chante jamais comme on s’y attend ! Il réarrange, réorchestre ses vieux tubes jusqu’à les rendre méconnaissables. Tel un jazzman, il joue de ses propres mélodies et part vers d’autres horizons. On se dit : « Tiens quel morceau génial et si c’était un extrait du prochain ? » Et paf, au détour d’une phrase, on reconnait le morceau, souvent en même temps que les autres fans autour et un frisson parcourt la foule. On a les poils qui se dressent sans qu’un quelconque bateleur nous fasse battre des mains ou faire je ne sais quelle singerie à l’unisson ! Pas besoin de ça le Bob ! Pas besoin de faire son cabot, pour nous faire ronronner !!! Il fallait le voir marteler son orgue, avec quelle conviction il déroulait ses grilles d’accords. L’ambiance musicale générale était assez blues-rock, parfois boogie avec des moments quasi gospel profane. Le public était chaleureux mais sans excès peut être un peu trop de bobos venus écouter Radio Nostalgie ou RFM. Ceux là sont repartis sans avoir rien compris à ce qu’ils avaient entendu n’ayant pas ouvert les oreilles…les mêmes ont sifflé Dylan à Newport en 65 mais c’est une autre affaire…!!

Le fan de Dylan est heureux, il a vu un bon concert, il va aller de ce pas écouter le vol.8 des Bootlegs series et attendre avec impatience la sortie du 54ème album « Together through life », le 28/04/2009 ! Vu la forme que tient le bonhomme, gageons que ce nouvel essai soit encore un coup de maître !

En bonus vidéo, je ne résiste pas à poster un extrait de « Together through life » dont la vidéo officielle est un diaporama de vieilles photos de Brooklyn : Voici donc le magnifique single « Beyond here lies nothin' » :

Pour le fun, ma vidéo préférée de Dylan : Girl from the North Country », 1962, une autre époque !

Publicités

Read Full Post »

Le Mali nous donne décidément des artistes fabuleux, les grands Ali Farka Toure, Salif Keita, Toumani Diabaté dont les disques font résonner l’âme africaine à nos oreilles pâlottes !! On médiatise beaucoup en France depuis quelques années, la magnifique Rokia Traoré, à juste titre tant son talent est grand.

Cependant je lui préfère  la belle et plantureuse Oumou Sangare ! La voix d’ Oumou me dépayse, j’y sens les rues de Bamako, le blues de l’enfant qui chantait pour nourrir sa famille, la voix qui chante la condition féminine. Sur son dernier album « Seya » qui vient de paraitre, ça envoie du gros ! J’aime autant vous dire que ça joue, les percus claquent, la basse est funky en diable, les cuivres rugissent et les choeurs féminins poussent les morceaux comme on souffle sur la braise !

Moins diluée dans l’ Occident, sa musique me semble plus authentique que celle des dernières productions de Rokia. Surtout quand on écoute Oumou, on écoute le coeur malien, généreux, joyeux, on a envie de danser, on ressent l’appel de la transe car il y a du Fela Kuti dans cette maîtresse femme ! Allez vous bronzer un peu les oreilles du coté de Bamako, vous m’en direz des nouvelles !

Read Full Post »

Voici le premier épisode de billets à venir sur les artistes qui me sortent de l’hiver ! A écouter donc en flânant sur un balcon, une terrasse, où que ce soit…

Alela Diane nous avait enchanté avec « Pirate’s Gospel »,  splendide album d’un folk intemporel et mystérieux. Elle vient de sortir un nouvel album dans la même veine, le tout aussi splendide « To be still » qui vient de sortir. Entre les deux albums, elle a collaboré sur un projet d’album de reprises pop appellé « Silence of love ». Accompagnée de 8 musiciens impeccables et sous le nom Headless Heroes, elle reprend une dizaine de titres de Vashty Bunyan, Daniel Johnston, Jesus &  Mary Chain ou encore Nick Cave, elle va donc là où personne ne l’attendait et signe un album surprenant. Il faut l’entendre chanter  » Just like honey » de Jesus & Mary Chain, une pure merveille de noisy pop dont elle fait un nuage folk pop sur lequel on s’envole loin loin loin………….

Alela réveille mon printemps, je partage avec vous cette splendeur :

Read Full Post »

Florent Marchet est  ce qui pouvait arriver de mieux à la chanson française. Il fait partie avec Arman Méliés, Albin de la Simone, Bertrand Betsch ou Bertrand Belin, de cette génération dorée de talent qui passe étrangement au travers des honneurs réservés à d’autres plus…comment dire…mais passons…

Il nous avait enchanté avec « Rio Baril », concept album racontant la vie par petites touches légères de Rio Baril, village imaginaire mais typiquement français. Cet album aux textes ciselés et aux atmosphères mélancolico-nostalgiques avait été co-écrit avec Arnaud Cathrine, jeune auteur imaginatif et plein de talent. Les deux acolytes récidivent. Après le concept album, le livre concept ! Ils sortent un roman musical « Frère Animal », un livre de 90 p contenant un cd puis en font un spectacle.

Voic ce qu’ils en disent sur le site d’ Arnaud Cathrine : « À première vue, Frère animal est un objet musical non identifié. C’est tout d’abord un livre écrit à quatre mains par Arnaud Cathrine et Florent Marchet. C’est aussi un album composé par Florent Marchet. Le tout paru sous forme de livre/disque en mars dernier aux Editions Verticales/Gallimard. C’est enfin un spectacle joué et interprété par les deux « frères », accompagnés de Valérie Leulliot (Autour de Lucie) et Nicolas Martel (Las Ondas Marteles). À la croisée du conte social et de la comédie musicale, c’est un concert, tout simplement, qui a pour décor le monde du travail. DRH, directeur marketing, cadre, ouvrier, chacun prend la parole et raconte la vie de l’entreprise moderne. Ils cherchent tous à survivre dans une jungle… qui vous rappellera sans doute quelque chose… »

Le livre est génial, le disque splendide et le spectacle tourne en ce moment en province. C’est mon coup de coeur du moment, foncez les yeux fermés !!!

En extrait vidéo, le clip promo :

En piqure de rappel, l’excellent « Rio Baril » à écouter d’urgence:



Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :