Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2010

Et nous revoici dans notre arbre généalogique du mouvement Punk ! Poursuivons notre détail des influences américaines de nos amis keupons.

Côte Ouest, 1967, The Doors explose en plein Summer of Love, leur premier album cartonne au Billboard. Mais les Angelinos se distinguent du reste des groupes pop de cette fin des années 60.

Tout comme le Velvet Underground,  leur musique planante était voilée de menaces inconscientes. Leader torturé et cyclothymique, Morrison fit de son groupe le côté obscur du Flower Power. Par ses appels répétés à l’insoumission, à la révolte, il se tailla rapidement une stature de personnage sulfureux, ce qui valut notamment aux Doors d’être blacklisté à Woodstock.

Mais son influence fut surtout scénique. Son jeu de scène mi équilibriste mi exhibitionniste et sa manie de pousser son public au bord de l’émeute en firent un modèle pour les chanteurs punks en devenir. Enfin,  ce furent surtout, son mode de vie « Sex, drogue & rock’n’roll », sa défiance des convenances, de la loi et sa fin tragique qui l’érigèrent en parrain du punk.

Read Full Post »

Pour nous consoler de la mort de notre elfe métallique, Ronnie James Dio, puisse-t-il reposer en paix au Valhalla des guerriers du heavy, voici une pure tuerie d’un autre elfe, de Détroit celui-là !

Une fois n’est pas coutume donc, voici un peu de pub pour le splendide coffret Raw Power Limited Deluxe Edition  d’Iggy & The Stooges. Iggy nous resort la version mixée par Bowie accompagnée de tout un tas de petites pépites qui vont rendre fou les amateurs de l’iguane. Excusez du peu :

  • -Raw Power – Mixage original par David Bowie, 1973 (épuisé depuis plus de dix ans)
  • -Georgia Peaches Disc – Un concert d’une heure inédit au Richards, le célèbre club de rock d’Atlanta, en octobre 1973, plus deux enregistrements studio bonus, « Doojiman » et « Head On »
  • -Un disque bonus renfermant des inédits, des séquences rejetées et différentes versions datant de l’époque de Raw Power.
  • -Livre broché de 48 pages renfermant des essais rédigés par Henry Rollins, Brian J Bowe et Kris Needs, ainsi que des témoignages de Tom Morello, Slash, Lou Reed, Jim Jarmusch, Cheetah Chrome, Jim Reid, Perry Farrell, Hugo Burnham et de bien d’autres artistes.
  • -5 magnifiques épreuves carrées 13 x 18 cm pouvant être encadrées
  • -Reproduction 18 cm de la pochette japonaise du disque « Raw Power » avec « Search And Destroy » en face B
  • -« SEARCH AND DESTROY: IGGY & THE STOOGES’ RAW POWER\ » Documentaire DVD réalisé par Morgan Neville, comprenant des interviews d’Iggy Pop, James Williamson, Scott Asheton, Mike Watt, Johnny Marr et Henry Rollins, ainsi que des extraits du concert live Festival Planeta Terra, à Sao Paulo, Brésil, en novembre 2009.

En vidéo, la présentation du coffret :

Concernant l’épopée Raw Power et plutôt que d’en faire un pâle récit, je vous redirige sur l’excellent article de Francis Dordor des Inrocks : The Stooges, La saga Raw Power

Pour se procurer l’objet, une seule adresse ! 

http://www.sonymusicdigital.com/iggy-and-the-stooges/pages/5458056?utm_medium=legacy-website&utm_source=iggythestooges&utm_campaign=legacy-website|iggythestooges|storebanner

Read Full Post »

La déferlante « garage psyché » américaine reflue rapidement. De véritables pionniers punks vont émerger, des groupes de rock inquiétants, sombres, underground vont générer une sorte d’alternative à la béatitude hédonique du mouvement hippie naissant. Quatre groupes,  surtout,  vont à leur manière influencer les futurs punks aussi bien à New York qu’à Londres :  The Velvet Underground, The Doors, The Stooges et les MC5.

Le Velvet Underground naît à New York en pleine effervescence hippie en 1965, habitué de la célèbre Factory, le groupe accompagne sur scène les performances artistiques d’Andy Warhol pour son spectacle « Exploding. Plastic. Inevitable. »

Le groupe culte de la contre culture américaine déroute les fans de rock en sortant son premier album « The Velvet Underground & Nico » en 1966. En plein délire psychédélique Flower Power, leur musique froide, malsaine et agressive est jetée à la figure des hippies. Brian Eno rappelle le coté confidentiel de la musique du Velvet dans une célèbre phrase : « Il n’y a peut être que 1000 personnes qui ont acheté le premier album du Velvet Underground, mais chacune d’entre elles a ensuite fondé un groupe. »

Le Velvet chante la drogue, la rue, la prostitution, les travestis, ils chantent pour leurs semblables, les « freaks ». La Factory est remplie de poètes et artistes maudits mais talentueux, d’homos et de lesbiennes, tout un petit monde très subversif, au mode de vie ultra individualiste voire anarchiste. En gros, le Velvet influença ses descendants de par sa capacité à remettre en cause les dogmes du spectacle pop, les lois du rock ‘n’roll.

Musique dissonante, paroles outrageantes, attitude méprisante et condescendante, ils vont eux aussi déclencher une cascade de vocations.

Read Full Post »

Avant d’attaquer l’analyse fine et enjouée de la programmation des Eurocks 2010 et de poursuivre ma saga Punk & New Wave, je voudrais vous faire partager un coup de coeur trad !

Ce sont les Québécois de la formation Le Vent du Nord. Ceux-ci s’illustrent sur la scène folk depuis 2002. De fil en aiguille et surtout à force de sillonner le globe en bons troubadours qui se respectent, ils se sont taillés une jolie notoriété jusqu’à atteindre nos continentales oreilles.

C’est sous les conseils avisés de l’excellent magazine Trad’mag, que je me suis procuré « La Part du Feu« , 5ème album de nos cousins folkeux. Cet album nous propose ce qui se fait de mieux en musique traditionnelle québécoise, ce caractéristique mélange de jigues irlandaises et de « chansons à répondre » française. Le chant breton percute les « reels » celtiques et l’enthousiasme des quatre gaillards est communicatif.  Je nomme cet album comme remède « Anti morosité 2010 » et j’ai désormais hâte de les voir passer par chez nous !

Les voici qui se présentent :

Un petit florilège de leurs prestations scèniques :

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :