Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2010

Dans ma prime jeunesse vosgienne, j’ai passé un nombre incalculable d’heures à écouter des K7 des Gladiators. Bien calé dans le siège baquet d’une Samba Talbot, dans un environnement enfumé par les rondins de sapins rougeoyants qui circulaient dans le véhicule, je prenais grand plaisir à me laisser hypnotiser par le reggae roots le plus psychédélique de toute la Jamaïque.

Une fois débarrassé de l’influence néfaste ( pour le musicologue en herbe )  de la résine de sapin, je pris conscience que ce qui m’emportait aussi haut dans cette musique, c’était la ligne de basse hallucinante de Clinton Fearon, bassiste et choriste de ces  Gladiators.

Au hasard de pérégrinations deezeresque, je tombais sur « Mi deh Yah », le dernier album de Clinton Fearon. D’abord sceptique devant cette promesse de reggae roots ultra classique, qui tourne habituellement à l’ennui au bout de quelques morceaux, je me retrouvais assez rapidement recatapulté dans une Samba Talbot, conjonctivite chronique en moins.

Effectivement Clinton n’avait pas perdu la main ! Celle-ci est bien calée sur le manche de sa basse, elle virevolte et circonvole joliment autour de la syncope rasta. La voix est posée, grave, grainée, chaude,  articulée. Elle décline de belles harmonies, utilise quelques sempiternels tics habituels du genre bien vite oubliés tant les compositions sont talentueuses. Mais surtout, j’ai retrouvé ce petit parfum hypnotique, entre magie et maléfice, qui caractérisait pour moi la soul des Gladiators.                                                                                                                                          Véritable madeleine de Proust, Convecteur Temporel, Mi Deh Yah est rentré directement dans mon top 3 2010 !

Alors man ! Tu aimes le reggae roots, le dub old school, les belles harmonies vocales et surtout le son de la basse jamaïcaine dans toute sa splendeur…foncez sur « Mi deh yah » de Clinton Fearon, 15 € chez Makafresh (le label nouveautés de Makasound)

Un bel exemple en vidéo, bon voyage à vous : Working for the man / Clinton Fearon

Ce billet t’est dédié Grand Sapin…

Publicités

Read Full Post »

Notre Bob s’ennuie -t- il ? Alors qu’il est censé bosser sur la réédition des fameuses Peel Sessions de la BBC, Robert a répondu à l’appel du duo électro canadien qui monte,  Crystal Castles. Il reprend avec eux « Not in love » un titre de leur second album, Crystal Castles II.

Sur cette reprise du groupe néo-romantique Platinum Blonde, Ethan Kath et Alice Glass ne font pas subir le traitement habituel aux voix. Ici le bel organe de Robert est laissé intact, c’est d’autant plus sympathique qu’il chante sans ses habituels tics vocaux, très simplement, comme on l’aime !

Musicalement l’ambiance très 80’s du morceau dérive lentement vers le tabassage en règle chez Crystal Castles, un beat lourd se lève juste assez pour décoiffer la mèche à Robert. Les machine s’emballent ensuite et l’atmosphère se fait plus acide entre house 90’s et psy trance.

Cette collaboration est sans doute rendue possible par leur label commun Fiction Records, le titre a été gravé et sortira en EP  le 06 décembre. On a hâte d’entendre ça, Robert Smith nous ayant habitué à des featuring moins…comment dire…moins heureux dirons-nous 😉

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :