Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Jazz’

Blue Moon

Acoquiné avec des gars du septet de Wynton Marsalis, des mecs réglos comme on en fait plus,  Ahmad Jamal est de retour façon poids lourd avec « Blue Moon », méchante synthèse tradition/modernité. Il nous donne à entendre exactement ce que l’on veut quand on pose un disque de jazz sur une platine : du swing, du groove, de l’inventivité, des sentiers sinueux emplis de découverte et une atmosphère. Chapeau Mister Jamal !

Read Full Post »

Comme son nom l’indique, « Crouch, Touch, Engage » le dernier album du Andy Emler Megaoctet sorti chez Naïve, envoie du lourd comme le pack du XV de France ! Il vous explose à l’impact en milles notes étoilées, on voit 36 chandelles comme après un raffut de Sébastien Chabal. Les cuivres vous passent à tabac, les percussions vous envoient valdinguer en des terres exotiques, on en resort essoré !

Ca fait du bien et ça fait 20 ans que cela dure. Deux décennies que « l’organisateur de plaisir » Andy Emler réunit la fine fleur du jazz français, les solistes les plus aventureux pour des cavalcades héroïques, de tournées en sessions homériques. Le MégaOctet, excusez du peu, ce fut des Nguyen Lé, des Moutin, des Portal, des Massot, des Ducret et même de passage au chant, Benat Achiary ou Mister Higelin, que des mauvais en fait !

Aujourd’hui à l’heure tardive où je découvre cet album de 2009, le MegaOctet tourne avec entre autres l’excellent bugle de Médéric Collignon et les percus du génial François Verly. C’est un ravissement pour les oreilles d’entendre aujourd’hui ce jazz aventureux, intelligent, métissé, que mes oreilles novices comprennent comme un jazz world mi free-mi rock.

Alors certes, c’est moins abordable qu’un single de Mika mais beaucoup plus frais, moins sexy que Lady Gaga mais tellement plus bandant. Faut dire que Andy Emler s’adresse autant à votre mojo qu’à votre cerveau donc n’attendez plus, foncez sur ce disque qui rend intelligent et qui met une patate énooorme !

Read Full Post »

Aux portes de la mort, Michael Brecker réunit la fine fleur du jazz moderne, Herbie Hancock, Pat Metheny, Brad Mehldau, Jack DeJohnette autour de compositions personnelles.

De ces jazz sessions, ressort Pilgrimage, un album de jazz moderne aux couleurs très bop et pleines de chaleur. Pressé par la maladie, on sent toute l’urgence que ce virtuose, injustement considéré par le milieu, apporte dans ces envolées atmosphériques presque hendrixiennes.

Derrière lui, il emméne une dream team galvanisée par l’enjeu, chauffée à blanc devant l’importance de ce moment musical hors du temps. Loin de la tristesse à laquelle on pourrait s’attendre, c’est à une explosion de notes, une sarabande de mélodies aux enchainements d’accords audacieux qui vous catapultent au loin!

Pilgrimage / Michael Brecker dispo chez WA Records.


Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :