Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Métal’

633

Imaginez la BO d’un Tim Burton composée par Mike Patton avec Danny Elfmann et produite sous la forme d’un split Melvins / Meshuggah / Mr Bungle et vous aurez une petite idée de ce qui se passe sur « Deadly Scenes » ! Arf…ces noms là ne vous disent rien…mais qu’est ce qu’il nous raconte encore,maudit calice !! Reprenons…

6:33 s’est formé à Paris en 2010 et a frappé d’entrée les esprits dans l’univers du metal avec un son fusion que l’on croirait tout droit sorti des fonderies d’Ipecac Recordings. Après deux albums bien accueillis par la critique, « Orphan of good manners » en 2011 et « The Stench From The Swelling (A True Story)«  en 2013, 6:33 enfonce aujourd’hui le clou avec un petit chef d’œuvre qui répond donc au nom de « Deadly Scenes ». Publié chez Kaotoxin, « Deadly Scenes » est un album déroutant à la première écoute. Écouté à l’aveugle, j’ai d’abord crû à un  nouveau projet de Mike Patton tant la production léchée, l’originalité de la structuration des morceaux et la folie ambiante me faisait songer aux grandes heures du Fantomas Melvins Big Band. Mais nenni ma foi, « Deadly Scenes » est bien le fruit de joyeux lurons parisiens qui s’entendent à merveille dans l’organisation millimétrée d’un chaos volcanique réjouissant ! Le metal continue à produire beaucoup de musique ultra formatée, bien rangée dans d’obscures chapelles sentant le renfermé…mais des groupes comme 6:33 parviennent à ouvrir les fenêtres pour aérer tout ça.

Si je devais qualifier leur musique et donc cet album magnifique brièvement, je parlerais de Metal Total, un genre mélangeant tout les styles de metal remixés et remontés en une suite de symphonies déjantées. 6:33 est une équipe de Hourra Metal, ils déboulent, il mettent le feu à la pelouse et ils repartent !

Allez vous faire une idée par vous même, par ici, parce que moi, mon avis est fait, nous tenons ici la première pépite rock 2015 !!

 

 

Publicités

Read Full Post »

Le plus ennuyeux avec les concerts des Dropkicks, c’est qu’on sait que c’était génial mais généralement on ne se souvient de rien…

Heureusement pour nous, ARTE, la chaine du neurone sain, a pensé à tout et a capté la fanfare irlando-américaine au Hellfest 2012 !

A ARTE les vieux punks reconnaissants !

PS : En plus de ce live des plus furieux, vous retrouverez sur ARTE Live Web d’autres extraits du Hellfest 2012 avec d’excellents live de Napalm Death, Channel Zero, Girlschool, Sebastian Bach ou Bukowski. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges…

http://liveweb.arte.tv/fr/video/Hellfest_Dropkick_Murphys/

Read Full Post »

Un groupe avec deux batteurs, voila qui attire l’attention ! Kylesa est une formation métal fondée en 2001 à Savannah, Géorgie. Leur musique est à la croisée des chemins entre le stoner rock, le hardcore et le sludge. En effet, on retrouve dans les brillantes compositions de Kylesa, un chant hurlé typiquement hardcore, des structures musicales très progressives et psychédéliques, dignes des meilleurs groupes stoner et une rythmique pesante, grasse et poisseuse comme il est de bon ton dans le sludge issu des marais de Louisiane. L’alchimie des différents genres prend bien et vous saisit à la nuque, un lent mouvement de tête d’avant en arrière commence et ne s’arrête qu’à la fin de « Static Tensions ».

Pour moi Kylesa arrive en première division avec ce quatrième LP ( corrigez moi si je me trompe !) et réalise ici la parfaite synthèse entre Acid Bath et Kyuss ! A allez écouter sur leur Myspace . A noter, une intense reprise de « Set the control for the heart of the sun », du Pink Floyd à la sauce Gibson-Marshal !!!

En vidéo, le terrible « Scapegoat » :

Read Full Post »

J’ai trouvé un « guide du métal pour les nuls ». Dans l’émission « FurTv » de MTV, un groupe de marionnettes façon Muppet Show en plus trash jouent de petites scènes de la vie quotidienne… Dans cette vidéo, Ed vous explique ce qu’est le Métal. Bref, je vous laisse vous instruire…

On retrouve leurs vidéos par dizaines sur Youtube, de quoi bien se marrer si on a gardé un humour un peu potache voire puéril comme moi…

Read Full Post »

C’était un des disques les plus attendus en 2007 pour le fan de métal haut-saônois, « A story of blood and violence » du groupe vésulien Membrane a tenu toutes ses promesses! Leur premier album « Utility of useless things » était percutant et agressif à souhait, comme il se doit dans le genre Noise core, mais peut être encore un peu trop influençé par leurs maitres américains Unsane, hérauts du genre. Ici avec ce deuxième essai, Membrane réussit à concrétiser sur cd la formidable puissance de frappe qui est la leur en live. Plus sombre que le précèdent, A story of blood and violence vous plonge dans un univers torturé, lourd et pesant qui n’est pas sans faire songer aux productions métal des groupes Louisianais des années 90 comme Crowbar, mais en plus abrasif. Plus métal donc, on s’éloigne de Unsane et du Noise core pour aller flirter avec le Post Hardcore de Neurosis. Toutefois les morceaux ne trainent pas en longueurs, on évite ici les longues plages ambiantes parfois pénibles du genre, Membrane reste un groupe efficace et sauvage, aucun répit dans cet album qui va lentement vous prendre à la gorge et vous enserrer dans ces vagues métalliques malsaines mouhaha mouhaha

A découvrir ici : http://www.myspace.com/membraneband

Un petit Crowbar pour la route : http://www.myspace.com/crowbar

Read Full Post »

Autre desert, autre blues

On a vu cette année le blues des touaregs de Tinariwen, voici un autre style de blues plus couillu, celui de Hermano.

Sans refaire toute l’histoire du rock stoner US, Hermano descend en droite ligne, par son chanteur John Garcia, des mythiques Kyuss, ce qui ne le prédispose pas à faire dans la dentelle de Calais… « Into the exam room » est leur troisième album studio et c’est une pure splendeur de heavy blues à l’ancienne! Sur cet album, Hermano varie un peu son gros son lourd et épais, en y incluant des rythmiques assez heavy métal, mais sans les solos interminable, bien sur. Ils calment même le jeu sur quelques morceaux lents, véritables perles de folk abrasifs pour garçons vachers biberonnés au Jack Daniel’s. Mais tout cela n’est que « bullshit » car avant tout cet album est un grand moment de pur rock & roll sans concessions, pas de poses, pas d’artifices, pas de prise de tête, ça déboule de la grosse rythmique gibsonienne, comme au bon vieux temps du Bloody Sabbath.

Voila Hermano mériterait au moins autant de gloire que ses cousins du Queens of the stone age! Oui mais voila, John Garcia préfère la contemplation de son désert californien, à celle de son compte en banque. L’essentiel est qu’il continue à nous botter les fesses avec son groupe de sculpteurs de menhirs, ce à quoi il parvient excellement avec « Into the exam room ». For those about to rock, we salute you!

A retrouver sur leur site: http://www.hermanorocks.com/

Leur Myspace : http://www.myspace.com/hermanorocks

Read Full Post »

Vous vous dites, Toftaky, il nous passe que des trucs tristes, mélanco, atmosphériques, c’est l’automne dans sa tête où quoi, il a les feuilles qui tombent, il nous fait une déprime, ça y est! Bon c’est vrai réagissons, on a pas encore parlé de musique de bûcherons et il se trouve qu’ici dans la Comté, nous trouvons moult bandes de troubadours énervés qui jouent du luth électrique le soir dans les donjons. Citons les excellents Membrane, Avoid Catoblépone mais surtout arrêtons nous sur les terribles TAF.

Taf sévit en Haute-Saône depuis 1998. D’abord métal fusion puis carrément métal hardcore, c’est à force de travail acharné et de tournées intenses aux cotés des plus grands groupes de métal français, comme Gojira dernièrement, qu’ils forgent un son carré, brutal mais technique. On admire ici sur ce blog, la technique vocale terrible de Christophe Jeannin, vocaliste émérite de TAF ( Salut à toi, coach!!) Son travail vocal sur la saturation et les harmoniques donne à TAF, les armes pour conquérir une planète métal française déja très enthousiaste à leur sujet. Leur dernier EP à ce jour « Give & Take » au son très hardcore brut de décoffrage aux rythmiques tranchantes est toujours disponible, petite bombe d’énergie, il vous donnera une patate d’enfer pour démarrer ce bon week end!

A venir et nous sommes nombreux à l’attendre avec impatience, le premier véritable album de TAF, « Polluted ». Prêvu en début 2008, cet album promet de bonnes grosses tueries comme on le pressent à l’écoute de « Mother Earth » et « Six feet under ». Vous pouvez vous faire une idée vous mêmes en allant sur leur Myspace : http://www.myspace.com/taf70

On entend dans ces deux singles, le soin apporté aux textes avec des préoccupations écolos sur Mother Earth par exemple mais surtout la densification du son des Saônois. Les compos sont d’évidence beaucoup plus complexes et s’éloignent du métalcore basique pour aller vers des territoires plus complexes, on s’approche des Gojira ou Meshuggah et c’est plutôt une bonne nouvelle!

Allez venez faire un tour à Gotaf City, avec cette vidéo et bon week end ! Métal up your asssssssss!!!!

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :