Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Missill’

Le temple de la malbouffe a fermé ses portes jusqu’à l’année prochaine ! Et si j’ai encore réussi à tenir les 3 jours, à ma grande surprise et avec dignité en plus, je le dois sans doute à ma traditionnelle « esquive du kebab tout mou du Malsaucy »…

Plus sérieusement, la 20e édition des Eurockéennes a réuni encore une fois plus de 100 000 festivaliers. Même le Vendredi était blindé, là ou d’habitude, l’on goûte nos concerts dans le calme et sans bousculades.

L’ambiance était bonne, le festival est de plus en plus familial, il est rentré dans les moeurs comtoises, on y vient en famille avec mémé et le petit dernier sur les épaules. Je n’ai rien contre ces ambiances décontractées mais cette décontraction a un prix. En 20 ans, les Eurocks ont changé de visage. Des premières éditions un peu anarchique, on est passé au gigantisme et au joyeux bordel des années 90 puis au retour de bâton sécuritaire des années 2000. Le samedi, journée un peu trop calme, j’ai eu un coup de blues en repensant à ce qu’étaient les Eurocks pour moi, ado des années 90. J’ai cherché les punks à crêtes, les vieilles hippies édentées, assises à coté des stands de merguez, qui vendaient de l’herbe sur des tapis persans, les techno freaks hallucinés jumpant dans la boue. Que sont devenus les tribus de travelers anglais et les routards des pays de l’est, les clochards qui vous réveillaient au gros rouge sur les parkings-campings sauvages… J’ai aussi cherché toute trace de subversion, transgression quelconque et n’ai vu que nous, festivaliers uniformisés, bien dressés à aller d’une scène à l’autre, d’une navette à un camping, du camping au parking…ad nauseam. Le festival des Eurockéennes n’est plus très rock’n’roll, ce n’est plus la Cour des Miracles d’antan, tant pis pour les vieux rockers, tant mieux pour les caisses des organisateurs, tant mieux pour le Conseil Général du Territoire.

Musicalement, j’ai l’impression qu’il y avait moins de groupes que les autres années. Pour une fois, j’ai navigué d’un concert à l’autre sans louper trop d’artistes. Je ne sais pas si c’est mieux ou pas. Peut être que pour acheter plus de gros artistes afin d’avoir des têtes d’affiches tous les jours, les programmateurs ont réduit le nombre de concerts. Espérons que ce fut juste le cas pour leur anniversaire et que l’an prochain foisonnera de petits groupes à découvrir. Car j’ai trouvé la prog un peu moins en verve que d’habitude, c’est sans doute la conséquence de la forte concurrence des autres festivals comme Solidays ou Terre Neuvas qui avaient lieu en même temps. Derniers bémols, le manque d’artistes français à l’heure ou la scène rock et électro frenchy regorge de nouveaux talents. Sur environ 70 artistes et groupes, seulement une douzaine de français, je ne suis pas chauvin mais vu l’actualité musicale hexagonale, ça aurait mérité un petit coup de projo. Je sens les programmateurs plus « Inrocks » que « Rock & Folk »… Ah et ça manquait un peu de métal, et de punk aussi, pour un festival aux racines très rock.

Conclusion, une édition en demi teinte, trop de monde, trop de grosses têtes d’affiches vues et revues, trop de barrières, trop de stands de prévention prévenants, trop de gendarmes, trop de moustafettes, pas assez de rock’n’roll quoi…Cet automne, j’irai faire un petit tour à la Fête de l’Huma humer la merguez cégétiste. L’an prochain, soit je retourne au Printemps de Bourges ou alors je tente le Sziget en Hongrie ou bien un petit Rock am Ring tout en rêvant à l’inatteignable Glastonbury Festival…A suivre

Pour finir voici mon podium des meilleurs concerts des Eurockéennes 2008 :

Numéro 1 : Missill : La bombe, la pépite de cette édition, « The » live du festival !!!

Numéro 2 : Seasick Steve : Le vieux bluesman nous a embarqué, quel fabuleux conteur, quel showman!

Numéro 3 : Grinderman : Nick Cave le sorcier vaudou a lancé ses sortilèges garage avec talent !!

Prix spécial et encouragements du jury pour Pete Doherty, arrivé sur scène en avance pour un concert complet et sans ratés. En progrès, doit poursuivre ses efforts !

Read Full Post »

Les Eurocks 2008 ont bien débutées hier sous un soleil amical. Le public était au rendez vous, j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de monde pour un vendredi. Les têtes d’affiches comme Arno et Massive Attack et le beau temps avaient sans doute attiré du festivalier à foison !

Cependant, pour moi les festivités ont eu du mal à vraiment démarrer. Le concert d’Arno a été sabordé par des problèmes de rupture d’alimentation électrique. Après avoir été interrompu une première fois, le crooner punk belge est revenu pour un titre avant de jeter l’éponge devant de nouveaux incidents techniques. Grosse déception pour nous autres inconditionnels du renard du plat pays! Déja que le son n’est jamais bien terrible sous ce chapiteau…

Du coup après cette fausse note, il fut difficile de se remettre dans le bain. D’autant plus que un je ne sais quoi de nonchalance ou de mollesse semblait plomber les concerts ou alors c’est moi qui suis blasé. Mais et j’en viens au gimmick de ce post, un fil rouge inattendu a sauvé la journée, les filles ont pris le pouvoir!

De la bouillante Kenny Arkana en passant par la mutine Soko, suivie d’une féline Cat Power toute en patte de velours, jusqu’aux volcaniques Missil et Beth Ditto, ce fut une déferlante de féminité conquérante, créative et talen-tueuses. Les demoiselles ont enflammé un festival qui ronronnait pépère !

Un spécial coup de chapeau à Missill, la djette qui fétait ses 26 printemps sur la Plage du Malsaucy a réveillé à grands coups de basses assassines des festivaliers endormis. Alors qu’elle était en train de faire sa balance, elle nous a fait lever et danser pendant une ou deux minutes pour ensuite s’éclipser en rigolant : « Hé c’était juste la balance, c’est pas commencé encore… » J’avais rarement été chauffé comme ça, ça annonçait un concert explosif et ce fut le set de la journée. Un son enfin à la hauteur, un cadre magnifique, une dj qui mixe comme elle respire, qui vit dans sa musique. Son mix électro hip hop hyper rock’n’roll a retourné Belfort, pire qu’un groupe punk à elle toute seule. Sa chorégraphie aux platines, sa façon d’accompagner ses mix comme une boxeuse, son envie de venir nous chercher, de communier avec son public et surtout sa joie évidente d’être là devant un public dense et chauffé à blanc, me fait lui décerner le prix de concert de la journée mais aussi d’un des meilleurs concerts depuis 20 ans au Malsaucy.

Pour en savoir plus, je vous renvoie à mon post du 31 Mars sur la chamane des platines ou sur son site à elle qui vaut le détour.

Deux vidéos pour que vous compreniez ce qu’on a pris dans la poire…

Read Full Post »

Gros coup de coeur sur « Targets » le dernier album de DJ Missill !!

La jeune Dj française (25 ans) a plusieurs tour du monde des platines à son actif et une patate d’enfer. Elle s’était déja fait remarquer en 2005 avec « Mash-Up » un bel album de remixes ultra efficace et revient avec un album plus personnel. Sur « Targets », Missill mixe du reggae  boosté au dancehall et vitaminé de beats hip hop infiniment dansant. Régle n°1, envoyer du son qui cogne dur, les beats sont donc féroces et font mouche. J’ai testé le cd sur ma gamine de 12 mois qui, au vu de ses dandinements, a fort apprécié, gage de l’efficacité d’une musique instinctivement « dance » !

Si l’on ajoute à cela que Missill est aussi une  styliste-graphiste-grapheuse de talent qui apporte à son oeuvre musicale, un background esthétique coloré flashy aux allures très manga, on comprendra qu’on a devant nous une artiste complête.

 Mangaka dans l’âme donc, Missill a même fait adapter ses personnages dans un magnifique clip par l’ agence d’animation japonaise Furi Furi, bien connue des amateurs d’animations japonaises. Alors si vous avez l’occasion d’aller écouter ses mixes en club, foncez, ou alors jetez vous sur l’excellent « Targets » sorti chez Discograph.

Le site très interactif : http://www.missill.com/

Le Myspace pour se faire une idée : http://www.myspace.com/djmissill

Allez tout le monde se remue maintenant :

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :