Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Zimmerman’

Bob Dylan, 68 ans, se produisait hier soir, 21 Avril, au Zénith de Strasbourg. J’y étais, n’en croyant ni mes yeux ni mes oreilles ! J’ai eu du mal à réaliser que cette légende se trouvait devant nous ce soir là à interpréter 50 ans de l’histoire des États-unis. 50 années de chansons américaines dans toute leur puissance d’évocation et de poésie dont est capable le Rimbaud de Duluth !

J’avoue que j’ai longtemps hésité à assister à un concert de Dylan, trop peur de fusiller mon rêve, l’icône rock ultime effritée par un concert de trop, tant on sait le troubadour parfois grincheux !! J’ai pris le risque parce que rien n’est éternel, tenez, son pote Cash, il  est parti sans que j’ai pu l’applaudir non plus comme beaucoup d’autres…

Alors hier soir, c’était géant ! Bob était accompagné de 2 guitaristes, 1 bassiste, 1 lap steel, 1 batterie. Il se tenait sur le coté gauche de la scène, face à ses musiciens tel un chef d’orchestre, debout devant un orgue électrique électrisant. Il y passa les 3/4 du concert, sortant de temps en temps pour empoigner une guitare ou un harmonica. Le programme tournait autour d’extraits du prochain album et aussi du dernier Bootleg Series vol.8 « Tell Tale signs », donc autour des albums  « Time out of mind », « Love and theft », « Modern Times » et « Oh Mercy ». Parmi les pépites extraites de ces albums, quelques morceaux d’anthologie bien sur :  « Masters of war », « Like a roling stone », « Just like a woman »…etc

Ce qui est fabuleux avec Dylan, c’est qu’il ne chante jamais comme on s’y attend ! Il réarrange, réorchestre ses vieux tubes jusqu’à les rendre méconnaissables. Tel un jazzman, il joue de ses propres mélodies et part vers d’autres horizons. On se dit : « Tiens quel morceau génial et si c’était un extrait du prochain ? » Et paf, au détour d’une phrase, on reconnait le morceau, souvent en même temps que les autres fans autour et un frisson parcourt la foule. On a les poils qui se dressent sans qu’un quelconque bateleur nous fasse battre des mains ou faire je ne sais quelle singerie à l’unisson ! Pas besoin de ça le Bob ! Pas besoin de faire son cabot, pour nous faire ronronner !!! Il fallait le voir marteler son orgue, avec quelle conviction il déroulait ses grilles d’accords. L’ambiance musicale générale était assez blues-rock, parfois boogie avec des moments quasi gospel profane. Le public était chaleureux mais sans excès peut être un peu trop de bobos venus écouter Radio Nostalgie ou RFM. Ceux là sont repartis sans avoir rien compris à ce qu’ils avaient entendu n’ayant pas ouvert les oreilles…les mêmes ont sifflé Dylan à Newport en 65 mais c’est une autre affaire…!!

Le fan de Dylan est heureux, il a vu un bon concert, il va aller de ce pas écouter le vol.8 des Bootlegs series et attendre avec impatience la sortie du 54ème album « Together through life », le 28/04/2009 ! Vu la forme que tient le bonhomme, gageons que ce nouvel essai soit encore un coup de maître !

En bonus vidéo, je ne résiste pas à poster un extrait de « Together through life » dont la vidéo officielle est un diaporama de vieilles photos de Brooklyn : Voici donc le magnifique single « Beyond here lies nothin' » :

Pour le fun, ma vidéo préférée de Dylan : Girl from the North Country », 1962, une autre époque !

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :